1ère proposition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1ère proposition

Message par Antoine B le Jeu 11 Fév - 10:09

Question 17 : Présentez une synthèse du rôle et de l’activité des banques en mettant l’accent sur quatre fonctions que vous estimez essentielles.





Introduction :

Une banque comme toute entreprise tente de satisfaire : - une finalité́ économique, généralement caractérisée par la volonté́ d’apporter satisfaction à des clients ; un objectif financier qui soit équilibré et si possible bénéficiaire ; une communauté́ humaine composée : − des « entrepreneurs »,− des salariés.
Les banques sont donc des entreprises à part entière qui sont créatrices et distributrices de services avec en arrière-plan, une organisation quasi industrielle.
Le rôles des banques est très important et très étendu au sein de l’économie ; voilà pourquoi, nous allons dans une première partie, faire une synthèse du rôle des banques et de ses activités puis dans une seconde partie, nous parlerons de 4 fonctions essentielles à la banque.



I- Rôle et activités des banques


1- Le rôle des banques

Les grandes banques françaises exercent la fonction de banque universelle, pratiquant des activités très diversifiées allant du crédit aux ménages et aux PME, au financement de grands projets d’infrastructures en passant par la gestion collective, la gestion privée, les activités de marché et le conseil en fusions acquisitions 
Elles ont un rôle central dans le financement de l’économie
➔elles contribuent à la production nationale en créant de la richesse, , elles pourvoient des emplois, elles sont consommatrices d’intermédiaires, d’investisseurs pour réaliser leur développement, elles sont distributrices de revenus et de dividendes ; elles sont contributrices en matière d’impôts.
➔Elles ont une fonction monétaire : protéger les capitaux des tiers en assurant leur garde ; réallouer les dépôts en crédits.
➔Elles ont une fonction de distributrice de services (moyen de paiement, crédits, titres, création de produits de gestion de trésorerie sophistiqués…)
➔Rôle de création monétaire à travers la distribution de crédit (possibilité de risque d’inflation). Problème de crédit Crunch (le crédit se raréfie par méfiance entre les banques) avec un risque de déflation d’où un encadrement nécessaire.




2- Les activités des Banques 



➔Banque de détail
Cette activité́ est selon les établissements appelésde différentes façons tantôt banque de réseau ou banque de détail ou banque commerciale tout comme banque de proximité́.

Activités : collecte de dépôts, distribution de crédits et gestion de moyens de paiement sont les principales activités de la banque de détail. Des services et produits d'une autre nature (assurance, téléphonie, services à la personne, immobilier...) sont de plus en plus souvent proposés.
Clientèle : les activités de la banque de détail sont orientées vers la clientèle de particuliers, de professions libérales et d'entreprises de petite taille (commerçants, artisans...).
Organisation : les banques de détail s'appuient sur des réseaux d'agences bancaires. Mais ces dernières sont complétées par les services de banque à distance : banque en ligne (centres de relation clients) et banque internet.


➔Banque de financement et d’investissement ( BFI)
Activités : les opérations financières comme les introductions en Bourse, les fusions acquisitions des sociétés, les émissions de titres ou de produits financiers et les opérations de vente et de trading sur les marchés constituent les activités spécifiques à la BFI.
Clientèle : les principaux clients de la banque de financement et d'investissement sont les grandes entreprises, les investisseurs institutionnels, les gestionnaires de fonds, les Etats.
Organisation : les BFI font parties de grands groupes bancaires universels mais elles ont leur organisation et leurs personnels propres.
Les métiers :
Front office BFI : Chargé de clientèle entreprises Opérateurs de marché , Concepteur et conseiller en opérations et produits financiers, Autres métiers (les BFI ont leur propre état-major, DRH etc...)
Back office BFI :Technicien administratif des opérations bancaires, responsable de projet informatique et organisationnel, responsable d’unité ou expert traitant des activités bancaires, informaticien, analyste risques.


➔ Les "autres activités" :
Activités : On trouve d'abord une série d'activités propre à la direction des établissements : aussi bien le management central proprement dit que des fonctions centralisées (trésorerie, contrôle de gestion, etc.) On trouve également des fonctions communes aux grandes familles précédentes (banque de détail et BFI) : directions centrales des ressources humaines, marketing, communication, etc.
➔ Gestion d’actifs


La gestion d’actifs ou asset management permet à une clientèle (plus internationale) de bénéficier de la gestion de portefeuille sous mandat. Les principaux clients sont les entreprises d’assurances, les fonds de pension et de retraite, les banques centrales et les grandes entreprises non financières.





II- 4 fonctions essentielles et indispensables dans le rôle et les activités de la banque.



Ces 4 fonctions concernent la Banque de Détail



1- Intermédiation bancaire
La fonction de l’intermédiation financière est l’opération qui consiste à assurer la liaison entre des agents non financiers ayant une capacité de financement avec d’autres agents non financiers ayant un besoin de financement. Les intermédiaires financiers cherchent à collecter sous forme de dépôts les capacités de financement pour accorder des crédits aux agents à besoins de financement. Les banques proposent des placements (du plus sécurisé(livrets) au plus risqué( gestion de PEA , CTO sous mandat)) aux agents économiques( particulier, professionnel…). Elles restent en priorité des organismes de dépôt, elles conservent l’argent sur des comptes bancaires. Mais depuis quelques années elles proposent aussi leurs propres titres ou placements.
Dans le bilan des banques, l’intermédiation se lit a priori en repérant les dépôts des clients au passif et les crédits à la clientèle à l’actif. 
C’est pour cette raison qu’on parle dans ce cas d’intermédiation de bilan.
Parce qu’elle implique les deux parties du bilan de l’établissement de crédit (actif et passif) elle décrit une transformation des risques et/ou des échéances, rendue possible grâce au regroupement des capitaux permettant de réaliser des économies d’échelle et de faire jouer des phénomènes de compensation.

Elle garantit aux déposants la sécurité́ du dépôt et sa restitution, et à l’emprunteur, qui bénéficie momentanément du dépôt précèdent, la mise à disposition du prêt jusqu’aux échéances convenues, .La banque est fournisseur de liquidité́ et s’y engage quoi qu’il arrive à l’un ou à l’autre de ses clients.
La Distribution crédit dans le processus d’intermédiation permet aux banques de financer les activités économiques des entreprises (les investissements ; nouveaux matériels pour la production, agrandissement des locaux…) et les projets des ménages (prêts conso, immo…). Tous prêts comportant des risques, elles se rémunèrent donc en appliquant des taux d’intérêts plus ou moins élevés selon le terme et le risque lié au crédit. 


2- La prestation de services connexes
Elle englobe les opérations de vente et de conseil ainsi que les locations. Les opérations de vente concernent les actifs, les devises, métaux précieux, les contrats d'assurances. Quant aux opérations de conseil, elles englobent les opérations sur la fortune, les institutionnels, les entreprises mais aussi le conseil en ingénierie. La location concerne la mise à disposition des coffres.

3- la prestation de services d’investissement
Elles regroupent les opérations sur actifs financiers cotes, dédiées aux émetteurs ou aux souscripteurs ainsi que pour le propre compte de la banque. La banque assure aux client-émetteurs l'émission des titres c'est-A-dire la garantie et le placement. Tandis qu'elle assure aux clients - souscripteurs le traitement des ordres et des titres c'est-A-dire la prise des ordres, la transmission, la négociation et la conservation des titres.




4- L’industrialisation :
Suite à la libéralisation de l’environnement économique et financier, cela a entraîné une diversification des activités et la création de nouveaux services (crédit-bail, LOA, affacturage, titrisation…). Afin de toujours servir au mieux les clients et toujours dans une optique de profitabilité, , il y a eu un développement considérable d’industrialisation des banques par la mise en place de système informatique performant pour décrypter le flux et les stocks de données recensés ; la mise en place d’automates ( DAB, canaux de communication à distance…) et le recours à l’infogérance c’est-à-dire à l’informatiques externalisés à un prestataire avec une facturation au coût unitaire permet également d’améliorer la performance globale des banques, permet de réduire les coûts voire même de les mutualiser (création GIE cartes bancaires)L’industrialisation joue également un rôle considérable dans l’échange d’information, dans la fluidité et la sécurité des «échanges tout cela dans un seul but ,celui du service à la clientèle.



Conclusion 

La dérèglementation du marché a modifié le fonctionnement des banques. Par le passé, la banque jouait un rôle central dans le système économique mais aujourd’hui, les agents économiques et notamment les entreprises peuvent trouver directement des financements sans passer par les banques. Ce phénomène de désintermédiation a modifié profondément l’activité́ des banques, qui ont vu le nombre et le montant des crédits alloués aux entreprises se contracter et les marges liées à l’intermédiation bancaire se réduire. Les banques doivent donc trouver d’autres sources de profit afin de conserver un PNB respectable.

Les crises successives ( subprime en 2007, avec par extension une méfiance entre les banques ( crédit crunch)), crises de refinancement (titrisation), crise de liquidités… ont mis en exergue le rôle essentiel des établissement bancaires et la fragilité de tout le système financier lors de crise. On parle aujourd’hui de risque systémique, de contagion entre banques. On voit donc apparaitre désormais une séparation des activités afin de limiter cette contagion potentielle.

Antoine B
Admin

Messages : 3
Date d'inscription : 04/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum